Des technologies propres et innovantes au service de l'industrie

Retour

Processium


Questions à Laurent ADRAGNA, Ingénieur commercial

Décrivez-nous Processium…

Nous concevons et améliorons des procédés industriels pour des secteurs variés. Notre activité se situe essentiellement dans le développement de procédé, en amont des ingénieries et en aval de la recherche.
Notre activité est articulée autour de trois pôles complémentaires : la conception de procédés, la caractérisation en propriétés physiques et thermodynamiques et le calcul scientifique.
Nos équipes ont recours à un ensemble d’outils logiciels allant des moyens commerciaux de simulation statique, dynamique, d’intégration énergétique à des moyens innovants tels que le CAMD ou la synthèse de procédé.
Nous disposons également  de moyens expérimentaux avec deux laboratoires permettant d’acquérir les données physico-chimiques clés (équilibres liquide vapeur, solubilités, coefficient de partage) et de tester les solutions sur micro pilotes (distillation, filtration, extraction, réaction...).

La société a été créée en 2002 par Pascal Rousseaux et se situe sur le campus universitaire de LyonTech. Elle est actuellement composée de 35 personnes, docteurs, ingénieurs et techniciens en génie des procédés, en thermodynamique et en analyse.

Quels sont vos principaux marchés et clients ?

Nos marchés sont divers et vont de la chimie, la pétrochimie, la pharmacie, la cosmétique jusqu’à l’environnement. La part des biotechnologies est de plus en plus importante.
Nos clients sont des grands groupes comme Rhodia, Arkema, Total, mais également des PME innovantes telle que Metabolic Explorer.

Dans quelle direction souhaite se développer Processium ?

Notre objectif est de doubler notre chiffre d’affaires dans les cinq prochaines années en menant une réflexion stratégique globale et en développant notamment nos activités à l’export. A cet effet, nous avons mis en place une cellule export il y a deux ans.

Pouvez-vous nous donner des exemples de projets innovants en cours ?

Voici trois exemples de projets sur lesquels nous travaillons.

  • Un projet sur l’extrapolation de réacteurs chimiques sous micro-ondes.
  • Un projet sur le traitement d’effluents par photocatalyse pour lequel un brevet a été déposé.
  • Un projet sur la mise en place d’un outil d’aide à la décision sur l’intensification de procédés.

Que vous apporte le pôle Trimatec ?

Processium est membre de plusieurs réseaux scientifiques, du réseau OSEO Excellence, de plusieurs pôles de compétitivité et de deux clusters chimie en Grande Bretagne.
L’adhésion à Trimatec est importante pour notre société à plusieurs niveaux.
Cela nous permet de faire de la veille technologique ; en effet, Processium investit 20 à 30% de son chiffre d’affaires en R&D. Nous sommes aussi intéressés par l’accès à un réseau d’acteurs et de compétences. Autre motivation : l’aide au montage de projets R&D qui fonctionne bien puisque nous sommes en cours de montage d’un nouveau projet grâce au pôle. Et puis, nous comptons sur la force de frappe du pôle en terme de communication.

En savoir plus sur Processium : www.processium.com

 

(Parution : Janvier 2013)

Compétence: