Des technologies propres et innovantes au service de l'industrie

Retour

Matcos

Plateforme technologique sur les fluides supercritiques

Le projet MATCOS, financé par le Fonds unique interministériel (FUI) et les fonds européens FEDER, présente de premières retombées technologiques et économiques.

MATCOS est un projet de plateforme technologique, destiné à favoriser l’accès des industriels et des chercheurs à la technologie des fluides supercritiques (c’est-à-dire placés dans des conditions de pression et/ou de température suffisamment élevées).

Appliquée à la synthèse de matériaux innovants, elle permet de répondre aux préoccupations industrielles d’amélioration des performances et de réduction de l’impact environnemental des cycles de production. Ainsi, la synthèse en milieu supercritique ouvre la voie à la préparation de nouveaux nano composites polymères / céramiques comme à l’élaboration d’oxydes métalliques nano structurés, sous forme de poudres finement divisées ou supportées sur substrats solides. Par ailleurs la plateforme MATCOS vise à d’autres applications comme par exemple l’élaboration d’aérogels par séchage supercritique ou le traitement de surface (nettoyage industriel).

Le projet est porté par le CEA/Marcoule en partenariat avec la société SEPAREX qui a livré les équipements conçus pour les besoins de la R&D et  le Centre de recherches et d’études européen (CREE) de Saint-Gobain pour la réalisation des tests de performance.

En termes de retombées, les tests réalisés ont démontré que les nanopoudres céramiques fabriquées étaient bien adaptées à la réalisation de revêtements (bonne aptitude au frittage) et que leurs propriétés, en tant que support de catalyseurs, étaient supérieures à des poudres commerciales de référence.
En outre, les quatre pilotes aujourd’hui disponibles au CEA/Marcoule offrent des performances uniques en France (en termes de volume, de débit et de pression) qui ouvrent la voie à de multiples applications industrielles dans le domaine de l’élaboration de matériaux par voie supercritique.
Ces résultats ont déjà donné lieu à plusieurs communications au niveau international.
Au plan économique, le programme a permis de financer directement environ 8,5 Equivalent Temps Plein Travaillé (ETPT) sur la durée du programme (2006-2011) et a favorisé l’embauche au CEA/Marcoule d’une ingénieur R&D et d’un technicien en CDI. Deux des pilotes du programme MATCOS sont par ailleurs utilisés par une start-up pour des essais.

(Parution : mars 2013)